Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 mars 2010

Lectures de la semaine

Je reponds a l'appel lance par Noelle sur son blog caribou pour vous parler des mes lectures recentes (qui a dit que l'arrivee d'un petit bebe etait necessairement synonyme de "greve des livres" ?)

livre.gifJ'avais commence ce livre-la avant l'arrivee de Celeste et je l'ai fini ... disons quelques semaines plus tard. Et pourtant, ce n'est pas l'envie qui me manquait de me replonger dans ce recit d'Itineraires d'enfance, de Duong Thu Huong : un tres beau roman qui raconte l'histoire de 2 intrepides adolescentes qui laissent derriere elles leur famille, leurs amis, leur ecole, bref tout ce qui constitue leurs points de repere depuis leur naissance pour se lancer a la recherche du papa de Be, en garnison a plusieurs centaines de kilometres de leur village. Be, au caractere bien trempe, et Loan, qui suit son inseparable amie comme son ombre, quittent leur village apres que Be ait ete renvoyee injustement de l'ecole. Sur un coup de tete, Be se lance alors sur les routes pour rejoindre son papa. En chemin, il leur arrive 1001 aventures qui permettront a nos 2 aventurieres de murir et de decouvrir les vraies valeurs que sont l'amitie, la justice, la solidarite ...

J'ai aime tout particulierement les descriptions (tres nombreuses) des repas et des mets servis a table.

Duong Thu Huong est une ecrivain vietnamienne majeure des ces dernieres annees au destin exceptionnel : etudiante en Europe de l'Est, combattante pendant la guerre du Vietnam, scenariste officielle du regime, ecrivain contestataire du regime, dissidente politique ... Je pense qu'une prochaine note ne sera pas de trop pour vous raconter sa vie pleine de rebondissements. Ce livre est paru en 1983 au Vietnam alors que la publication des livres de Duong Thu Huong y etait encore autorisee. C'est son premier roman et il est un peu a part des autres ouvrages plus engages dans leur critique du regime en place.

quelques critiques :

  • La revue de presse André Clavel - Lire, juillet 2007

"C'est leur fugue à travers le Vietnam des années 1960 que retrace Duong Thu Huong, dans un roman initiatique qui a la saveur d'un conte de fées : escortées par deux anges gardiens - le vieux Môc et Dung le maigrichon - nos routardes célestes finiront par oublier leurs tourments, poussées vers les lointains par des vents rédempteurs... Eloge du vagabondage, plaidoyer pour la résistance, cet Itinéraire d'enfance est un bonheur : une cure d'exotisme, dans un pays que Duong Thu Huong a repeint aux couleurs de la liberté."

  • La revue de presse Astrid Eliard - Le Figaro du 28 juin 2007

"C'est un livre d'avant l'exil, la prison, la clandestinité. Un livre qui n'a pas connu les ventes sous le manteau, les circuits éditoriaux parallèles, et que Duong Thu Huong a composé bien avant Terre des oublis, tout juste couronné par le prix des lectrices de Elle. Itinéraire d'enfance, publié en 1983 au Vietnam et écrit en deux mois pour dépanner une amie éditrice en mal de manuscrits, est un conte de veillée, plein de cette innocence juvénile qui illumine les fables pour enfants et ravit les adultes. Dans Itinéraire d'enfance, il y a des forêts scintillantes, des grottes où vivent reclus des lépreux ou des sorcières. On chasse le tigre et le cheval albinos, dont les os donnent cette fameuse gélatine qui soigne tous les maux. Le ciel est peuplé de mauvais présages mais la terre jonchée de remèdes."

 

livre2.gifLe second livre, Le conflit - la femme et la mere - d'Elisabeth Badinter, je l'ai devore en une toute petite journee (journee passee dans le taxi pour courir d'un RDV medical a un autre ... rien de tel pour etre tranquille sans enfants !). J'avais lu beaucoup de critiques et d'interviews de l'auteure avant de me faire ma propre opinion, un peu inevitable vu la couverture mediatique qu'Elisabeth Badinter a su s'offrir pour ce livre aux idees qui appelent la controverse. J'ai trouve que son livre se lisait facilement, qu'il etait tres bien detaille et que contrairement a ce que certains commentateurs disaient, elle ne pose pas de jugement peremptoire mais detaille son analyse par un raisonnement construit et de nombreux exemples (on est d'accord ou pas avec elle mais on discute sur la base de faites reels..) Ceci dit, arrive au terme du propos, je ne sais pas lesquels me font le plus peur entre les feministes fanatiques qui veulent effectivement remettre "Maman a la maison" (le passage sur la Leche League m'a fait hurler plus d'une fois, les femmes non allaitantes y sont decrites comme des  "handicapees"...); et l'auteure qui considere un peu trop souvent qu'on ne peut pas etre a la fois mere et femme epanouie (eh bien si ! un petit bebe de 5 semaines a la maison n'empeche pas de sortir le samedi pour danser et le mercredi a l'opera ;-). Et surtout (quoi de plus normal vu ma situation ...?), je n'aime pas trop sa facon de stigmatiser les femmes qui s'arretent de travailler pour s'occuper de leurs enfants. Elle me semble parfois aussi "terroriste" que celles qu'elle veut denoncer. Que chacune vive sa maternite comme bon lui semble !

 

Commentaires

J'ai fini il y a peu "Au-delà des illusions", LE roman de Duong Thu Huong. J'ai bien aimé les descriptions de nature et les scènes de vie ; mais j'ai trouvé la description des sentiments un peu naïve ; l'auteur passe beaucoup de temps à méta-écrire, c'est-à-dire qu'elle explique souvent au lecteur ce qu'il faut comprendre des sentiments des personnages, comme si son récit ne suffisait pas. Par ailleurs la critique "politique" du régime est bien discrète et ne tient qu'à la description des trahisons de l'idéal révolutionnaire par quelques uns des personnages. Je me suis un peu forcé à terminer pour savoir ce que devenait l'héroïne.

Écrit par : Dad | mercredi, 17 mars 2010

Bravo pour ton blog, il est très sympa. Et hop, ajouté en favoris!

Écrit par : Hélène de l'Ile Maurice | mercredi, 17 mars 2010

wow, moi, la lecture de la semaine ... c'est cette note !

Écrit par : gregdur | mercredi, 17 mars 2010

C'est quand meme enorme parceque ma mere a repondu sur mon blog qu'il fallait lire Terre des oublis « de DUONG THU HUONG!!! dis donc vous etes synchro! ... du coup je te passe sa recommandation lecture plutot que les miennes qui ressemble beaucoup ces derniers temps a des romans de gare loool fatigue cerebrale oblige ;-) ... Donc je cite ma chere mere :

"Les matins de Jénine de SUSAN ABULHAWA ,cette histoire est pour tous ceux qui désirent comprendre la catastrophe palestinienne.Ce livre est un océan d’Amour profond . Un livre à faire lire de toute urgence …"

bises a vous!

Écrit par : noelle | jeudi, 18 mars 2010

Merci à ta maman, Noëlle. C'est noté ! Un bon conseil en valant un autre, je pense qu'elle aimera "Le jour où Nina Simone a cessé de chanter" de Darina Al Joundi et Mohamed Kacimi ; la terrible éducation sentimentale d'une jeune fille pendant la guerre du Liban ... Encore un récit de catastrophe qui vient de ces régions magnifiques et tragiques. C''est publié chez Actes Sud.

Écrit par : Dad | vendredi, 19 mars 2010

bonjour,

Nous aimerions faire un échange de villa ( Annecy-Haute savoie) ou Phuket ( Koh Yao Noi, www.asiavillaguna.com, villa baya) et nous serons au vietnam du 3/4 au 12/4.
merci de prendre contact par e-mail

Écrit par : NGUYEN raymond | lundi, 22 mars 2010

Les commentaires sont fermés.